Financement accéléré : Initiatives dans les domaines de la foresterie et de l’agriculture

Par l’entremise de son financement accéléré, le Canada collabore avec ses partenaires internationaux pour aborder le problème de la déforestation et de la dégradation des forêts, et propose une aide financière aux pays les moins développés.

Bénéficiaire du financement / projet : Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FPCF) – Fonds de préparation
Contribution du Canada : 40 millions de dollars
Période de financement : 2010-2011
Pays/région cible : Multiple
Description du projet : Créé en 2008, le FPCF est un fonds géré par la Banque mondiale dont l’objectif est d’aider les pays en développement dans leurs efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre découlant de la déforestation et de la dégradation des forêts et pour améliorer la conservation, la gestion durable des forêts et les stocks de carbone forestier (REDD+). En plus d’offrir une aide financière, le FPCF renforce la capacité, afin de comprendre et d’aborder les enjeux REDD+, et d’assurer la planification de la préparation REDD+.

Afin d’appuyer les pays participant à REDD+ pour qu’ils renforcent leur capacité nationale à lutter contre la déforestation et la dégradation des forêts, le Canada a fourni 40 millions de dollars en financement accéléré au Fonds de préparation du FPCF. Ce dernier permet d’offrir une aide technique et financière aux pays pour qu’ils créent des notes d’idées sur le plan de préparation et leurs plans de préparation qui en découlent.

Résultats obtenus jusqu’à maintenant : En avril 2012, le FPCF avait offert une aide technique et financière à 35 des 37 pays participant à REDD+. Le comité des participants au FPCF, auquel le Canada participe, a examiné et approuvé un total de 19 plans de préparation. De ce nombre, trois en sont à l’étape des accords de subvention dont la valeur de chacun varie entre 3,4 et 3,6 millions de dollars.


Bénéficiaire du financement / projet : Fonds de partenariat pour le carbone forestier (FPCF) – Fonds pour le carbone
Contribution du Canada : 5 millions de dollars
Période de financement : 2011-2012
Pays/région cible : Multiple
Description du projet : Créé en 2008, le FPCF est un fonds géré par la Banque mondiale dont l’objectif est d’aider les pays en développement dans leurs efforts pour réduire les émissions de gaz à effet de serre découlant de la déforestation et de la dégradation des forêts et pour améliorer la conservation, la gestion durable des forêts et les stocks de carbone forestier (REDD+). En plus d’offrir une aide financière, le FPCF renforce la capacité, afin de comprendre et d’aborder les enjeux REDD+, et d’assurer la planification de la préparation REDD+.

En plus de son investissement dans le Fonds de préparation du FPCF, le Canada a versé cinq millions de dollars au Fonds pour le carbone afin d’aider les pays en développement à réduire les émissions de gaz à effet de serre découlant de la déforestation et de la dégradation des forêts.

Résultats obtenus jusqu’à maintenant : La Banque Mondiale veille présentement à mettre la structure de gouvernance du Fonds en place.


Bénéficiaire du financement / projet : Fonds forestier du bassin du Congo - Protéger la forêt du bassin du Congo
Contribution du Canada : 20 millions de dollars
Période de financement : 2011-2012
Pays/région cible : Afrique centrale
Description du projet : En Afrique centrale, le bassin du Congo abrite un quart des forêts tropicales sur la planète. Cette grande région est essentielle pour les services écologiques régionaux et mondiaux, car elle agit comme un puits de carbone et un bassin versant. Les pays du bassin du Congo comptent près de 100 millions de personnes, dont certaines sont les personnes les plus pauvres au monde. Plusieurs d’entre elles vivent de la forêt. C’est pourquoi la gestion durable du bassin du Congo est importante pour améliorer les conditions de vie tout en minimisant l’incidence sur l’environnement local et mondial.
Résultats obtenus/attendus : Le Canada a réservé 20 millions de dollars pour le Fonds forestier du bassin du Congo afin d’aider les communautés locales dans des zones forestières à avoir une subsistance durable et à réduire les émissions de gaz à effet de serre, soulageant la pauvreté tout en maximisant le stockage du carbone.


Bénéficiaire du financement / projet : Initiative de partenariat pour les forêts du bassin du Congo
Contribution du Canada : 2 millions de dollars
Période de financement : 2011-2012 et 2012-2013
Pays/région cible : Afrique centrale
Description du projet : En Afrique centrale, le bassin du Congo abrite un quart des forêts tropicales sur la planète. Cette grande région est essentielle pour les services écologiques régionaux et mondiaux, car elle agit comme un puits de carbone et un bassin versant. Les pays du bassin du Congo comptent près de 100 millions de personnes, dont certaines sont les personnes les plus pauvres au monde. Plusieurs d’entre elles vivent de la forêt. C’est pourquoi la gestion durable du bassin du Congo est importante pour améliorer les conditions de vie tout en minimisant l’incidence sur l’environnement local et mondial. En plus de son investissement dans le Fonds forestier du bassin du Congo, le Canada verse une somme additionnelle de 2 millions de dollars pour appuyer l’aide technique offerte aux groupes de travail sur les changements climatiques, la gouvernance des forêts, la biodiversité et la désertification dans la région du bassin du Congo, par l’entremise de l’Initiative de partenariat pour les forêts du bassin du Congo
Résultats obtenus/attendus : L’Initiative de partenariat pour les forêts du bassin du Congo sera mise en oeuvre sur une période de deux ans. Cela permettra au Canada, à titre de responsable actuel de l’Initiative, d’offrir un soutien additionnel à l’aide technique offerte aux groupes de travail sur les changements climatiques, la gouvernance des forêts, la biodiversité et la désertification. Le processus de sélection des partenaires et des bénéficiaires (groupes de travail sur les changements climatiques, la gouvernance des forêts, la biodiversité et la désertification) est actuellement en cours.


Bénéficiaire du financement : Fonds pour le biocarbone plus de la Banque mondiale
Contribution du Canada : 4,5 millions de dollars
Période de financement : 2011-2012
Pays/région cible : De nombreux pays et régions
Description du projet : Le financement accéléré que le Canada consacre au Fonds pour le biocarbone plus de la Banque mondiale appuie le renforcement de la capacité et l’aide technique aux projets de ce Fonds dans les domaines des forêts et de l’agriculture. Plus précisément, les activités du Fonds pour le biocarbone plus augmentent la capacité de faciliter et de créer des projets qui permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre, d’améliorer la qualité de vie dans les communautés locales et de renforcer les efforts de soulagement de la pauvreté. 
Résultats obtenus jusqu’à maintenant : Depuis que le Canada a assuré un financement accéléré du Fonds pour le biocarbone plus, ce dernier a permis d’obtenir plusieurs résultats. Ces développements importants appuieront les efforts de lutte contre les changements climatiques dans les secteurs de la foresterie et de l’agriculture :

  • la création d’outils pour améliorer la surveillance des projets de boisement et de reboisement;
  • la tenue d’un atelier pour les négociateurs africains en agriculture s’intéressant à la promotion d’activités d’aménagement des sols admissibles;
  • la publication de leçons apprises documentées tirées de projets antérieurs.
Date de modification :